Joueur de Magic de Basse-Normandie !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Facebook "Club Magic Normand" : www.facebook.com/clubmagicnormand
Newsletter "Club Magic Normand" inscription : club.magic.normand@gmail.com

************** AGENDA CMN **************
Dimanche 11 novembre - CAEN 11h00 : Tournoi Legacy
Vendredi 16 novembre - ARGENCES 21h00 : Parties Fun
Dimanche 25 novembre - CAEN 11h00 : Tournoi Moderne
****************************************

Partagez | 
 

 Découvrez le Legacy : les bienfaits de ce merveilleux format

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelinou

avatar

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 37
Localisation : BIEVILLE BEUVILLE
Emploi : Consultant Décisionnel
Date d'inscription : 06/05/2012

MessageSujet: Découvrez le Legacy : les bienfaits de ce merveilleux format   Mer 23 Oct - 18:11


Qu’est ce que le Legacy ?

Cet article est une présentation du format à destination des joueurs qui voudraient en savoir un peu plus. N'hésitez pas à nous poser vos questions !

Le Legacy est un format qui a été officialisé par Wizards of the Coast - l'éditeur de notre jeu préféré - en 2005. En octobre de cette année glorieuse, à la rotation du vieux format étendu, beaucoup de cartes ne se sont retrouvées jouables qu’en Type 1, un format trop onéreux pour la majorité des gens : peu de joueurs peuvent se payer les cartes mythiques du "P9", comme le Black Lotus, les mox... De ce fait, tout un pan de magic allait sombrer dans l’Oubli. Wizards a donc crée un nouveau format, un équivalent du T1, plus accessible financièrement, et surtout assaini, j’ai nommé... le Legacy. Tout comme son grand frère le T1, le Legacy est un format Eternal, c'est à dire un format où toutes les cartes sorties depuis le début sont autorisées. Les cartes ne se "périment" pas dans le temps, comme dans les formats plus récents type T2. Une liste de cartes jugées trop puissantes est donc Mise à jour régulièrement par Wizards, et constitue la banlist du legacy. A la différence du T1, il n’y a pas de cartes restreintes à un exemplaire en legacy. Une carte est donc autorisée, ou bannie. (ex : Remue-méninges est limitée à un exemplaire en T1, mais 4 en legacy). Les nouveaux blocs de cartes viennent donc agrémenter le pool de cartes déjà bien fourni du Legacy au fur et à mesure de leurs sorties, renouvelant sans cesse l’expérience et le plaisir de jeu. Je vais donc essayer de vous présenter ce format tellement sympa.

Les bases du format

Comme cela est dit plus haut, il n’est pas de format compétitif permettant de jouer autant de cartes, autant de cartes mythiques que le Legacy. Ici, mythique ne veut pas dire que le symbole de l’édition est cuivré (comme le mémorable Lorthos, le Faiseur de marées, qui a révolutionné le format et permit l’émergence de nombreux archétypes encore dominants aujourd’hui). Non, non... non. Cela signifie que la carte est vraiment connue, vraiment forte, la meilleure dans son domaine. Évidemment il n’est pas possible de toutes les nommer, ce serait fastidieux. Plus bas dans l'article j'en citerai quelques unes. Mais vous devez d'abord vous familiariser avec quelques cartes vraiment importantes, sûr lesquelles reposent tout le format. Ces cartes sont le Legacy : Je veux parler du tryptique Remue-méninge, Force de Volonté et Terres dévastées. J’y rajouterais les dual-lands, ou bilands : Ce serait idiot de parler de Legacy sans parler d’eux, puisqu’on a tous vendu un rein pour les avoir.


Remue-méninges : Certainement la carte la plus jouée. Tous les decks jouant bleu jouent cette carte. Pour beaucoup, elle est la raison de jouer bleu, voire la raison de faire du Legacy. Pour un seul mana bleu , elle permet de voir 3 Nouvelles cartes (un peu comme l’Ancestral Recall du T1). S’il faut tout de même reposer 2 cartes au dessus de la bibliothèque, cela permet d’avoir une main qualitativement meilleure, et de se débarrasser de cartes mortes ou plus faibles (en les remettant sûr la bibliothèque et en faisant mélanger son deck avec un fetch-land - type Estuaire pollué - par exemple). Dans un deck Legacy, vous n’avez pas une ou deux bombes puis d’autres cartes pour les accompagner. Vous n’avez que des bombes ! Autant dire qu’améliorer la qualité de sa main est crucial. A la différence du Standard, où les piocheurs et manipulateurs de bibliothèque ne sont pas légion, le format Legacy est celui où vous apprendrez à mélanger. En effet, plus vous fetchez (épurez), et manipulez votre bibliothèque, et plus vous limitez le hasard. Bon… Magic est un jeu de cartes, et il est toujours possible de mourir horriblement sûr des topdecks adverses, mais ceux-ci sont plus rares en Legacy, rendant la victoire ou la Défaite plus construite, plus... méritée.

Force de volonté : Le meilleur contre de Magic. Aussi jouée que Remue-méninges, cette carte est la fondation du legacy. Elle est la garante d’un équilibre entre les jeux combo et les jeux contrôle. Sans elle, le format serait débile, déséquilibre : les jeux combo tueraient au tour 1 sans pouvoir être stoppés, et tout le jeu serait gâché. La possibilité que votre adversaire ait cette carte en main, même s’il n’a pas de mana sûr table, vous force à réfléchir, à attendre d’avoir vu sa main, à attendre d’avoir des contres pour passer votre combo, bref… Elle vous force à jouer avec votre adversaire, au moins pour un temps. Les decks combo du modern ont tous ou presque été éradiqués (ou au moins ralentis) par des bans successifs, à cause de l’absence de ces contres gratuits, laissant la part belle aux créatures. En Legacy, même si çà peut paraître paradoxal, Force de volonté permet l’existence des jeux combo, tout en étant la meilleure arme pour les Défaire.

Les Bilands & Terres dévastées : Les tables de tournois Legacy croulent sous les bilands ! Tout le monde a compris que les decks les plus puissants sont multicolores, et çà n’est pas nouveau : chaque couleur fait certains effets, agit sûr certains compartiments du jeu - les sorts de dégâts sont rouges par exemple. Aussi pour avoir le meilleur dans chaque domaine de jeu, et tout çà dans un même deck… et bien il faut jouer plusieurs couleurs. Il en va de même si vous voulez un deck polyvalent. L’association des bilands et des Fetch-lands (type Estuaire pollué, Grève inondée...) permet d’avoir des bases de mana très rapides, très colorées, mais stables malgré tout. En Legacy, nul besoin d’attendre un tour, ou de perdre 2 pv pour un Biland ravnica dégagé ! De toutes manières vous n’avez pas le temps pour ça !

Mais tout n’est pas gratuit, et la vitesse à un prix. Aussi, il existe des cartes pour punir ceux qui veulent « tout et tout de suite ». La plus célèbre est Terres dévastées. Seule, elle peut faire boiter un adversaire toute la partie, s’il est malchanceux sûr ses terrains. Incluse dans un moteur de récursion (Creuset des mondes ou Vie du terreau par exemple), elle fait concéder l’adversaire qui ne peut plus jouer : Pas de mana, pas de chocolat ! La carte est jouée dans tout type de deck, que ce soit pour étouffer l’adversaire et le noyer sous votre agressivité, ou pour freiner les decks rapides et s’acheter du temps pour s’installer confortablement dans une partie qui dure.

Le Legacy est un format rapide et varié. Certains decks peuvent tuer avant que vous n’ayez posé le moindre terrain, et d’autres tuent en presque 1h00. Un équilibre se fait entre tous ces decks, selon le schéma classique aggro – contrôle – combo, et toutes ses déclinaisons possibles, afin d’assurer un jeu stable et sain. Le format ne s’embarrasse pas des cartes dégénérées du Vintage (Black Lotus, Time Walk...), et la présence de contres gratuits (Force de Volonté ou la très jouée Hébétude) empêchent les decks combo de dominer tous les tournois. Malgré tout, l’omniprésence des bilands rend l’ensemble du format très rapide : un deck n’est pas viable s’il ne peut pas tuer au tour 4/5, à moins qu’il puisse mettre en place une stratégie pour vraiment se protéger et tuer plus tard. Les cartes sont surpuissantes – ce sont les meilleures disponibles, rappelez-vous ! – et leur impact sûr le jeu plus direct qu’avec les cartes récentes. Aussi les choix de stratégie sont importants, et la rigueur et l’entrainement sont de Mise. Les erreurs se payent souvent cash, et si certains decks sont clairement plus forts que d’autres, la compéténce du pilote est finalement prépondérante.

Pour résumer, nous avons un format dont la rapidité est définie par les bilands, et l’intégrité par Force de Volonté. Le Legacy permet de jouer à « tout magic », et de se confronter même aux règles obscures des vieilles éditions. Si l’on ajoute à cela la rigueur nécessaire à chaque victoire... eh bien nous avons là le format le plus exigeant et le plus formateur de magic.

Présentation rapide du métagame

Bon. C'est bien beau tout çà, mais il faut quand même plus de 3 ou 4 cartes pour faire un jeu. Nous allons donc nous enfoncer un peu plus dans l'univers du Legacy. Voici donc une petite liste des decks que vous pourrez rencontrer en tournoi. C'est un moyen de vous montrer quelques cartes très jouées, mais aussi de vous présenter les différentes philosophies de jeux qui animent le Legacy. La description est volontairement sommaire, mais un prochain article se penchera dessus plus en profondeur.

1. Les decks aggro

Ces jeux cherchent à prendre de vitesse l’adversaire, avec des créatures rapides et violentes au début, et en finissant avec des blasts souvent. Généralement, ces jeux n’ont pas de plan B, et meurent s’ils n’arrivent pas à tuer assez vite leur adversaire.

Gobelins (Rouge, Rouge blanc, Rouge noir) : ne joue pratiquement que des créatures. Il tente de déborder l’adversaire tout en le bloquant : en le privant de sa mana (Terres dévastées + Port rishadan), tout en payant gratuitement ou presque ses menaces (Larbin gobelin et Fiole d'Aether). Il peut tuer au tour 3 sûr des sorties "champagne". (cartes clés : Larbin gobelin, Fiole d'aether, Pellétéur Gobelin, Chef de guerre gobelin, Port rishadan)



Jund (Noir-Rouge-Vert) : peut tuer vite avec de nombreuses créatures, ou lentement en épuisant l’adversaire grâce à ses sorts qui génèrent tous ou presque de l'avantage sûr la durée. (cartes clés : Obscur confident, Elfe aux Nattes sanguinolentes, Décomposition abrupte, Liliana du voile)


Ondins (Mono-Bleu) : Une armée de poissons ! Le deck Ondins contient de nombreuses créatures qui se boostent entre elles, ainsi qu’une grosse batterie de contres pour les protéger. (on y retrouve Attrapeur de malédictions, Seigneur de l’Atlantide, Maître du Trident de perles, Commandant au casque de corail, Fiole d'Aether, des Force de Volonté...)

Mono-blanc "Death & Taxes": allie l’agressivité de petites créatures blanches et fonctionnelles, à une stratégie d’emprisonnement du jeu adverse, que ce soit par la Privation de mana ou par un choix de cartes très précis contre les problèmes du moment. (cartes clés : Croisé mirran, Thalia, Chasseur de fielleux, Mère des runes, Mangara de Corondor, Karakas, Port rishadan, Fiole d'Aether)



2. Les decks Aggro-contrôle

Ces decks cherchent à poser des menaces et à les protéger jusqu’à la mort de l’adversaire. Ils disposent pour cela de nombreux moyens de contrôler le jeu adverse. Les decks aggro-contrôle constituent l'épine dorsale du métagame en Legacy.

Sous ses airs étranges, le Tarmogoyf est l'une des créatures les plus puissantes du Legacy. En effet, dans ce format où les cartes sont nombreuses et diverses, le Tarmogoyf sera rapidement 3/4, voire 5/6, voire 6/7...pour deux manas.

RUG Delver, ou Tempo tresh (Rouge-Bleu-Vert) : L'un des jeux les plus réputés. Le but consiste à poser une créature très agressive très tôt, et à la protéger par des contres gratuits ou peu chers, ou par la limitation des ressources adverses. (cartes clés : Sondeur de secrets, Mangouste agile, Hébétude, Terres dévastées, Foudre)


Team America (Noir-Bleu-Vert) : Assez similaire au deck précédent dans le principe, celui-ci troque certains contresorts pour des sorts qui gênent l'adversaire et de meilleurs moyens de gérer les créatures adverses. (cartes clés : Shamane ritemort, Saisie des pensées, Tarmogoyf, Pisteur des tombes, Décomposition abrupte, Hébétude, Force de Volonté, Terres dévastées, Liliana du voile)

Junk (Noir-Vert, parfois Noir-Vert-Blanc) : ces jeux se composent tous d'une grosse part de cartes qui vont déranger l'adversaire (défausse et casse-terrain) ainsi que des créatures efficaces pour l’emporter rapidement. (cartes clés : Obscur confident, Chevalière du Reliquaire, Justification, Terres dévastées, Hymn To Tourach, Saisie des pensées, Liliana du voile)

Maverick (Vert Blanc) : est le descendant du deck Death & Taxes. Le jeu cherche moins à gêner l'adversaire, mais le vert apporte des créatures beaucoup plus grosses. Le deck est particulièrement fort contre les autres aggro-contrôle. (cartes clés : Mère des runes, Chevalière du Reliquaire, Zénith de Vertsoleil, Limon nécrophage, Bandemage qasali, Gaddock Teeg, Retour au pays)



3. Les decks Contrôle

Des jeux lents mais très forts...Les jeux contrôle cherchent à gagner du temps les premiers tours, jusqu’à stabiliser la partie et prendre le contrôle du jeu (le champ de bataille, la main adverse, etc…). Quand leur assise est bien établie, alors ils jouent une grosse Menace qu’ils peuvent facilement protéger, ou que l’adversaire épuisé ne pourra plus gérer.

Miracle (Blanc Bleu) : allie des contresorts et moyens de gestion (massive si besoin). Il contrôle sa pioche et le jeu adverse jusqu’à pouvoir tuer à Jace ou avec des jetons 4/4 Ange (cartes clés : Toupie de divination du sensei, Terminus, Contresort, Jace le sculpteur de l'esprit, Entrée des anges)

Esper Blade (Bleu Noir Blanc) : ce deck très contrôle embarque de nombreux sorts pour gêner l'adversaire (défausse, contresort) pour laisser le champ libre à ses petites créatures fonctionnelles, qui tueront en portant de gros équipements. (cartes clés : Mystique forgepierre, Battecrane, Jitte d'Umezawa, Jace le sculpteur de l'esprit, Âmes persistantes)

BUG Shardless : contient énormément de cartes qui génèrent de l'avantage pour étouffer l'adversaire. Ce deck peut "préparer" ses cascades grâce à des cartes comme Jace ou Remue-méninges. (cartes clés : Agente sans éclat, Sinistre strix, Jace le sculpteur de l'esprit et Liliana du voile, Vision ancestrale)



4. Les jeux Combo

L'essence des jeux combos consiste à rassembler quelques cartes bien précises dans un certain ordre pour tuer - évidemment, le plus vite possible ! Ils comptent souvent de nombreux sorts pour protéger ou faire passer leur combo. Ce sont ces fameux decks qui peuvent tuer au tour 1 ou 2, et ils ont toujours été présents dans le format.

Storm (Noir Bleu et quelques teintes de rouge, parfois vert): Tuer au Deluge. Le deck Storm s’ouvre la voie grâce à des sorts de défausse ciblée, pour ensuite lancer plusieurs sorts de suite (en général, au moins 10 dans le même tour) et tuer son adversaire avec un sort doté de la capacité Deluge. En cas de problème, il va chercher des sorts de gestion dans son deck ou dans sa réserve. (cartes clés : Vrille d'angoisse, Évacuation des terriers, Messe noire, Petale de Lotus, Messe de la Coterie, Ad Nauseam, Passé enflammé)

Sneak & Show (Bleu Rouge) : ce paquet bardé de contres cherche à mettre en jeu une IMMENSE créature ingérable qui va clore la partie le tour d’après, grâce à des sorts comme Exposé libre ou Attaque furtive. (cartes clés : Emrakul, Déchirure des Éons, Griselbrand, Attaque furtive, Exposé libre, de nombreuses cartes pour piocher)

Dredge (5 Couleurs) : Avez-vous vu Déjà Vu Dredge fonctionner ? C'est impressionnant. En utilisant à outrance la mécanique du Dragage, il arrive à mettre la moitié de son deck au cimetière et sortir une véritable armée de zombies 2/2 ou de créatures rapides et gratuites, presque ingérables ET récurrentes. (cartes clés : Troll des tombes golgari, Diablotin de diplotaxis, Narcoamibe, Thérapie de la Coterie, Pont des enfers, Ichoride, Retour de l'effroi, Griselbrand, Iona, Bouclier d'Éméria)

Elfes (Mono Vert) : Le concept est simple : le jeu posé très vite beaucoup d’elfes synergiques , et qui vont très vite gênerer énormément de mana, de manière à posér une grosse créature qui booste les autres, ou éventuellement avec un sort de Deluge (cartes clés : Elfe de Llanowar, Visionnaire elfe, Druidesse de l'héritage, Béhémoth caveur de cratères, Berceau de Gaia, Sentinelle des ortiesl)



Nous n’avons là que les decks les plus joués en ce moment. Avant de faire mon tri, j’étais parvenu à presque 40 archétypes plus ou moins joués, que l’ont peut encore rencontrer dans les tournois. Beaucoup de jeux sont donc disponibles et compétitifs, avec des hauts et des bas pour certains decks. L'ensemble des decks les plus joués, qu'on appelle le "métagame", change régulièrement en fonction des Nouvelles extensions. L’édition de Nouvelles cartes entraine systématiquement le retour en force, la naissance, la disgrâce ou la mort de certains archétypes.

Par exemple, l’édition récente du Shamane ritemort et de Décomposition abrupte a permis de mettre les jeux Noir Vert sûr le devant de la scène, Elle a fait naître le jeu Jund. Mais le Shamane a aussi fait disparaître dans le même temps les decks se basant sûr le cimetière (réanimator ou Dredge). La sûr-représentativité des jeux Noir Vert et Jund a fait disparaître ou presque les jeux contrôles, de manière indirecte. Cette évolution constante fait que le format n’est pas sclérosé comme celui du vintage – où 2-3 decks seulement écrasent le format – et assure une richesse de jeu renouvelable à l’infini…

A l’inverse du standard, le format n’est pas régit par des rotations annuelles : En standard, un deck va marcher un temps, voire dominer le format, mais l’indisponibilité d’une carte devenue illégale pourra amener la mort pure et simple du deck si l’on ne trouve pas de remplaçante valable. En legacy, la puissance intrinsèque des cartes fait qu’un vieux deck reste jouable, malgré sa relative non-compétitivité (Progenitus au tour 2 ou 3, çà fait toujours son petit effet, que votre deck soit performant ou pas). Ainsi, on voit régulièrement lors de tournois des vieux jeux plus ou moins Oubliés faire quelques victoires : En legacy, les decks ne meurent pas vraiment, mais dorment seulement, le temps que le métagame leur soit plus favorable. (Oui, comme le grand Cthulhu…)

Du coup, le Legacy fait travailler la mémoire. En T2, vous devez connaître 6-8 decks costauds et vous entrainer à les affronter ; Jusqu'à la saison suivante, ou 3 decks seront apparus au profit de 3 autres. Alors vous devrez apprendre ce nouvel environnement de 6-8 jeux. En Legacy, les parutions de Nouvelles cartes changent quelques listes, mais elles ne changent pas les decks existants. Ainsi, il existe 30 paquets jouables en permanence, et le bon joueur est celui qui les connait tous !

Ce qui plombe le Legacy, et les moyens de s’en affranchir

Bon. Vous lisez depuis quelques minutes maintenant. Peut être même que vous fouillez dans vos cartons pour trouver une des cartes dont on a parlé tout à l'heure... vous vous dites que quand même, le Legacy çà doit être pas mal. Mais alors… pourquoi tout le monde fait du standard ? Pourquoi vous n’entendez jamais parler de Legacy ? En fait, il y a deux raisons essentielles à çà : le peu de couverture médiatique, et le prix des decks.

La couverture médiatique : Des terrains aussi bien que Terres dévastées, on n’en trouve plus dans des boosters ! Ce que je veux dire, c’est que les vieilles cartes du Legacy ne se vendent plus, et que donc ce format ne rapporte que peu à Wizards. Si les joueurs de T2, ou encore plus de draft, sont une véritable poule aux œufs d’or pour l'éditeur, les joueurs de Legacy complètent leur collection de vieilles cartes grâce à internet, ou en échangeant entre eux. Aussi il semble normal que Wizards ne cherche pas à promouvoir le format : Un Grand Prix de temps à autres, la réédition d’une carte fabuleuse quelque fois, en Foil DCI… voilà tout. Plus que Wizards, c’est la communauté Legacy qui fait vivre son format. Ainsi nous devons parler de la Coupe De France Legacy : cette association créée en 2008 par un groupe de joueurs a pour but de soutenir et de promouvoir le Legacy dans l'hexagone. Pour simplifier, elle organise un championnat à l’année, structuré par région, et qui permet aux 100 meilleurs français de s’affronter lors d’une finale en fin d'année.

Le coût d’un deck, la douloureuse : Sans être un spécialiste du format, une rapide recherche nous apprend qu’un deck pour le standard peut coûter entre 150€ et 400€. C’est cher pour des bouts de carton ! Un deck pour le Legacy coûte entre 120€ et 2500€. Aie ! Cependant, il existe plusieurs moyens de contourner ce problème, ou alors de l’appréhender avec un sourire moins crispé.

D’abord il existe des decks « budgets », et pas forcément mauvais. Le deck "Burn" par exemple, un bon mono-rouge qui vous Balance tous les sorts du monde dans la tété, ne doit pas coûter plus de 120€, mais est moins compétitif. Dredge est un deck sympa, qui doit coûter entre 200€ et 400€, selon que vous jouez avec ou sans Diamant de l’œil du lion. Si vous faîtes déjà du Modern, alors le Legacy ne vous coûtera pas grand-chose, puisqu’il ne vous manquera que la base de mana à acheter ou vous faire prêter.

Le dernier Grand Prix Strasbourg et le Bazar of Moxen 2013 ont vu l’avènement d’un deck qui cartonne tout le méta actuel : Omniscience. Mais le deck ne coûte pas plus de 600€. Et çà… c’est du super-compétitif ! Si le Legacy paraît cher (et il l’est), il faut retenir qu’il y en a pour toutes les bourses, pour peu qu’on ne veuille pas de suite jouer avec tous les bilands.

Le prêt : Le Legacy est une petite communauté, et comme tout cercle Ferme, les gens qui le composent font tout pour que celui-ci s'agrandisse. Aussi il est assez facile de se faire prêter des cartes, voire des decks entiers. Notre association par exemple proposé toujours 3 ou 4 decks au prêt pour les nouveaux joueurs, et je suis sûr que ce schéma se reproduit ailleurs. Comme tout le monde, il a bien fallu que je commence, avec des petits moyens au début. J’ai fait un peu de T2, de l’Étendu, et nulle part je n’ai vu autant d’entre-aide que dans ce format. Tous les joueurs de Legacy ont mis du temps à obtenir leurs cartes, et ont été sensibilisés à la difficulté que cela représente. Ainsi il doit leur sembler normal d’aider les nouveaux joueurs qui voudraient découvrir. Le geste est d’autant plus noble que les cartes sont coûteuses. Tout cela contribue à mettre une bonne ambiance dans des tournois qui se veulent conviviaux. Les gains n’ont Rien de comparable avec les gains de tournois organisés par Wizards. Du coup, on ne joue pas pour gagner de l’argent, mais pour une place en finale, ou une carte sympa à gagner. Les parties sont généralement agréables, et se déroulent dans un climat détendu.

La notion d'investissement : Il y a une dernière chose à considérer pour se mettre au Legacy. Les joueurs de draft ou de Standard achètent leurs cartes, en gardent certaines, puis finissent par les revendre pour en récupérer d’autres (la fameuse rotation). Bon... en fait, ils gardent des boites à chaussures pleines de cartes invendables et dont ils ne savent pas quoi faire. En Legacy, les cartes sont chères, mais vous les gardez ! En effet, leur valeur dans le jeu ne bougera pas beaucoup (puisque toutes les cartes récentes sont de moins en moins fortes), alors que leur valeur fiduciaire ne fera qu'augmenter : Un peu comme le gaz ou le pétrole, la quantité de bilands ou de Force de Volonté est limitée, puisqu'il n'y a pas de réédition de ces cartes trop fortes. Et les joueurs se tournent de plus en plus vers le Legacy. L’arrivée récente des joueurs chinois sûr le marché ne fait que confirmer ce constat. Une demande de plus en plus forte, une offre limitée, donc des prix qui montent !

Le joueur de Legacy qui débute doit donc voir ses achats comme des investissements. Il doit s’acheter les cartes les plus utiles petits à petits, bien cibler ses achats, en empruntant les cartes manquantes à droite ou à gauche. Un jour, ce joueur pourra revendre sa collection sans perte d’argent, et certainement avec bénéfice (s’il accepte de s’en séparer, hein). Plus vraisemblablement, il sera Accroc au Legacy, et il finira par prêter des cartes à des plus jeunes joueurs. Il faut voir l’ensemble comme un plan à long terme, jusqu’au jour où vous aurez tout ce qu’il vous faut, et n’aurez plus à débourser que pour les rares cartes qui valent le coup dans la dernière édition. A ce moment là, alors le Legacy vous coûtera moins cher que le T2 ou n'importe quel autre format... En fait il ne vous coûtera pratiquement plus Rien !

Voilà, en espérant que cet article vous a plu, et n'hésitez pas à le relire et même à le montrer à vos amis !^^





Source : http://www.tcgtrade.com/magic/magic-forum-sujet-decouvrez_le_legacy_les_bienfaits_de_ce_merveilleux_format-1507797-0-0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bolt.niceboard.com/
Angelinou

avatar

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 37
Localisation : BIEVILLE BEUVILLE
Emploi : Consultant Décisionnel
Date d'inscription : 06/05/2012

MessageSujet: Re: Découvrez le Legacy : les bienfaits de ce merveilleux format   Mer 23 Oct - 18:12

un peu long, mais je vous le conseil
(j'aurai bien aimé voir ce sujet en annonce, si c'est possible ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bolt.niceboard.com/
 
Découvrez le Legacy : les bienfaits de ce merveilleux format
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CDF Legacy votre avis nous intéresse
» [LEGACY] ANT
» Bazaar of Moxen, BoM 4, 13 / 16 mai (Legacy & vintage)
» Y a-t-il des decks Legacy faciles à jouer ?
» LEGACY - Montluçon 07/01/2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club Magic Normand / Bolt, forum de joueurs de magic de Basse-Normandie :: Decks et stratégies :: Legacy-
Sauter vers: